Comment se déroule le traitement ?

attentionvousetesporteurAvant d’envisager tout traitement, l’hépatologue doit s’assurer de votre bon état général. Il doit également vérifier si vous êtes porteur des virus de l’hépatite A, de l’hépatite B ou encore du sida. Car la coinfection du VHC avec l’un de ces autres virus réduit les chances de guérison. Ce contrôle est donc important pour le suivi du traitement ou pour vous proposer le vaccin qui existe pour les hépatites A et B.

L’hépatologue va aussi contrôler la quantité de virus dans le sang et mesurer la fibrose (nombre de cicatrices au niveau du foie).

En fonction de tous ces renseignements, on pourra se prononcer sur le possible accès au traitement. Celui-ci dure en général 3 mois.

Depuis janvier 2015, de nouvelles molécules antivirales, développées par des firmes pharmaceutiques, ont révolutionnées la prise en charge de l’hépatite C. Les résultats de guérison sont proches de 100% et les effets secondaires quasi nuls. Le principal bémol est que l’accès au traitement est actuellement réservé aux personnes présentant un stade de fibrose F2 F3, F4. Le coût de ces traitement est tellement important que l’INAMI a établi ces critères par crainte que le budget des remboursement de médicaments ne soit dépassé avec l’arrivée de ces nouvelles molécules.

On parle de guérison quand on ne détecte plus de virus dans le sang six mois après le traitement.