Les choses à savoir

1. Précautions à prendre pendant le traitement

ATTENTION ! Pendant tout le traitement, il faut veiller à :

  • respecter scrupuleusement les rendez-vous et les prises de sang de suivi du traitement, nécessaires pour garantir la sécurité et le remboursement du traitement;
  • une contraception efficace car une grossesse pendant le traitement peut entraîner des malformations du bébé. Il est donc formellement recommandé de combiner l’utilisation de la pilule à celle du préservatif, lors des rapports sexuels;
  • ne pas allaiter car les médicaments sont toxiques pour le bébé;
  • éviter au maximum toute consommation d’alcool. Toxique pour le foie, il diminue les chances de guérison et aggrave les lésions du foie;
2. Effets secondaires

Un des grand avantages des traitements actuels est que les effets secondaires sont quasi inexistant.

3. Coût du traitement

Un mois de traitement coûte environ 12.000 euros. Après remboursement de la Mutuelle, le patient débourse encore 25 euros par mois. Les personnes  bénéficiant du statut VIPO ou BIM ne déboursent que 15 euros par mois. Il est donc très important d’être en ordre de mutuelle !

Pour être remboursé, il faut :

    • être porteur du virus;
    • réaliser le fibroscan et le fibrotest et avoir un stade de fibrose F2, F3 où F4.
    • avoir une assurabilité en ordre (mutuelle ou aide médicale urgente délivrée par le CPAS)

Actuellement en Belgique, les personnes ayant une faible fibrose de type F0 et F1 ne sont pas traitées. Ces personnes, restent suivies par le spécialiste et une mise au point est réalisée tous les 6 mois pour contrôler  l’évolution de la fibrose.