L’hépatite C se transmet par le sang. Il faut qu’il y ait contact entre le sang de quelqu’un infecté et le sang de quelqu’un d’autre.

Le virus de l’hépatite C est résistant et survit à l’air libre plusieurs semaines.
Beaucoup de gens qui s’injectent des produits se contaminent en partageant soit les seringues ou alors en partageant le petit matériel (filtre/ stéricups/cotons/eau/Garrot/etc). Il ne faut donc partager aucun matériel et utiliser une seule fois le matériel.

Mais l’hépatite C ne concerne pas que les injecteurs. On peut aussi se contaminer via le sniff ou la fumette (parce qu’il peut y avoir des petites lésions à peine visibles dans le nez à cause du sniff ou sur les lèvres à cause de la fumette). D’où l’importance du matériel de réduction des risques (« roule ta paille » ou des pipes à crack »)

Il est possible de se contaminer pendant les rapports sexuels, en cas de présence de sang, par exemple quand on a des rapports anaux ou pendant les règles ou si on a des lésions génitales ou buccales.Il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres maladies que l’on peut attraper via les relations sexuelles (VIH, hépatite B, syphilis etc).
Il est également possible de se contaminer lors d’un séjour en prison, en partageant des rasoirs, des coupes ongles ou en faisant des tatouages dans de mauvaises conditions.

CHU SAINT-PIERRE

Avec le soutien de la Commission communautaire francophone

Webdesigner :
rachida@design-r.be

Réseau Hépatite C – Bruxelles © 2019